Delicious Save this on Delicious
© Chatterie de Chamajesté 2015
© Chatterie de Chamajesté 2015
Le Maine Coon « Origines… » Voilà un chat bien particulier, il est intrigant n’est-ce pas? D’où vient son look sauvage, son regard profond et ténébreux? Un géant à l’allure de lynx, au corps puissant et musculeux qui sait faire preuve avec nous d’une gentillesse, d’une douceur à toute épreuve. Dans les livres et chez les érudits, on vous répondra que ce chat vient des contrées nord-américaines plus précisément de l’État du Maine et de sa région. Que pour la petite histoire il serait le fruit de l’union entre un chat sauvage et un raton laveur… Quelle drôle d’idée n’est-ce pas ? (Cela bien sûr est complètement impossible du point de vue génétique). D’une façon plus sérieuse, ce chat appelé aussi Shag du Maine (Shag voulant dire « touffu ») est la plus ancienne race naturelle nord-américaine. Différentes hypothèses plus rationnelles que celle du croisement avec le raton laveur ont été avancées pour expliquer l’origine de ce chat. Il y a celle des six chats angoras envoyés par Marie-Antoinette, qui se seraient métissés avec les chats locaux. Une autre fait appel au trafic maritime, auquel les riches familles du Maine, armateurs de luxueux bateaux se seraient livrées durant le XIXe siècle, et qui aurait pu ramener lors de nombreuses expéditions, différents chats qui se seraient mélangés aux chats indigènes, d’où descendrait le Maine coon. Il y a bien sûr l’hypothèse épigénétique, l’influence du climat hivernal de la Nouvelle-Angleterre et de la Norvège étant identique, cela aurait conduit une sélection naturelle qui aurait favorisé le développement d’un phénotype très proche, fourrure épaisse, pattes larges, etc. Ma préférence personnelle, va vers l’hypothèse qui fait appel aux chat des forêts norvégiennes. Ils seraient venus avec les drakkars de nos grands navigateurs Nord européens les vikings. Il est établi qu’ils ont touché les cotes nord-américaines plusieurs fois au cours du premier millénaire, ce qui explique donc cette grande ressemblance entre le Maine coon, le chat des forêts norvégiennes, le Sibérien et même le Turc de van.Seule bien sûr une étude génétique nous permettrait de connaître la véritable origine de ce chat. Chatterie de Chamajesté ©

Parlons

bien, parlons photos...

Peut être faites vous  parti comme moi du club des photographes amateurs. Alors combien de fois avez vous raté LA Photo....? Celle où votre appareil a décidé de changé de place, la fois ou ayant fait la fête tout la nuit vous l’avez retrouvé sa batterie à plat, ou encore lorsque cet ingrat déclenche la prise de vue alors que votre sujet lassé d’attendre c’est carapaté!!! J’en passe bien d’autres, car je pense que votre niveau de frustration a atteint son maximum.  Parlons donc de photos, ma première décision fût de remiser au placard (à part pour les fêtes de familles) mon compact  numérique, allez Oust!  L’investissement dans un reflex m’a permis enfin la photo sur le vif, la possibilité d’intervertir, différents objectifs afin d’améliorer mon cadrage (quoique...), le mode manuel de jouer sur la profondeur de champ et sur la lumière, une carte   de grande capacité de compter sur la chance Lol... Évidement l’inflation du budget est proportionnelle à la taille du sac qui m’accompagne dorénavant lors de mes prises  de vues. Les chats sont des sujets assez facile à mon goût, et le Maine Coon particulièrement.  D’abord ils sont patients, beaux et majestueux. Ils savent prendre la pose, et dieu merci la garde assez longtemps pour que je puisse courir en tout sens et trouver le meilleur angle. 

Nos Amis du Fan club de

Chamajesté

Nous sommes entourés de nombreux amis avec qui nous avons en commun l’amour des chats. C’est souvent l’occasion de se voir pour partager de bon moments avec eux et nos Coon’s, qui il faut le reconnaitre ne sont pas avares de câlins. Comme vous devez commencer à le savoir le Maine Coon (après vos nombreux surf sur le net) est particulièrement sociable et disponible. C’est cette disponibilité et sa patience qui font en grande partie son succès au pré de nos amis. J’ai la chance dans mon travail de les avoir avec moi toute la journée. Au magasin ils sont souvent dans la vitrine, quel merveilleux vecteur de rencontre, ils sont par leur merveilleuse et magnifique prestance les sergents recruteurs de notre fan club.

A propos de nous...

Tali Artiste Sculpteur  Passionnée de Chats. Il y a des gens qui sont Chien, moi sans hésitation je suis Chat. Mystère, indépendance, mouvement, regard, et emploi du temps de ce grand charmeur, m’ont toujours fait rêver…Si vous lui plaisez, il vous donnera son cœur et vous aimera sans soumission. D’un simple ronronnement, il apaise vos tentions, de pirouettes en courses poursuites il vous amuse, un regard plein de tendresse et il s’aura vous faire fondre.Il fut un temps, où je n’étais pas très « chat de race », le deuil de mon gouttière, compagnon d’arme de 19 ans, a créé un vide immense.Lors d’une exposition je découvris  la diversité de la race féline et la rencontre d’un magnifique Maine Coon marqua le début notre aventure… Thierry Commerçant “Gaga” de ses Chats.  Bon par quoi commencer??? Ma petite histoire d’abord. Il était une fois un petit garçon qui le soir venu, faisait entrer sous les draps de son lit un lion. Plus le petit garçon grandissait, et plus son lion lui rapetissait. Devenu grand et nostalgique, je croisais par hasard la route du lion du Maine. Quel choc ce doux géant me renvoyait d’un seul regard, dans un maelström de souvenirs et de sensations, j’avais retrouvé mon lion le gardien de mes nuits d’enfance.
Choisir   Son   Chaton. Le   choix   d'un   chaton   de   race,   né   de   sujets   sélectionnés   par   son   éleveur   et   bien   socialisé, offre   l’assurance   de   répondre   à   des   critères   morphologiques   définis   dans   le   standard   de la race. Lorsque   c’est   possible,   une   visite   dans   le   lieu   où   le   chaton   est   né   et   a   commencé   à grandir     est     fortement     recommandée.     Cela     permet     de     mieux     connaitre     son environnement, les conditions de sa socialisation, et conforter son choix.
...Dieu a créé le chat pour permettre à l’homme de caresser une panthère... Léonor Fini
06.88.78.50.82
Chamajesté Maine Coon

Parlons bien, parlons photos...

Peut être faites vous  parti comme moi du club des photographes amateurs. Alors combien de fois avez vous raté LA Photo....? Celle où votre appareil a décidé de changé de place, la fois ou ayant fait la fête tout la nuit vous l’avez  retrouvé sa batterie à plat, ou encore lorsque cet ingrat déclenche la prise de vue alors que votre sujet lassé d’attendre c’est carapaté!!! J’en passe bien d’autres, car je pense que votre niveau de frustration a atteint  son maximum.  Parlons donc de photos, ma première décision fût de remiser au placard (à part pour les fêtes de familles) mon compact  numérique, allez Oust!  L’investissement dans un reflex m’a permis enfin la photo sur le vif, la possibilité d’intervertir, différents objectifs afin d’améliorer mon cadrage (quoique...), le mode manuel de jouer sur la profondeur de champ et sur la lumière, une carte   de grande capacité de compter sur la chance Lol... Évidement l’inflation du budget est proportionnelle à la taille du sac qui m’accompagne dorénavant lors de mes prises de vues. Les chats sont des sujets assez facile à mon goût, et le Maine Coon particulièrement.  D’abord ils sont patients, beaux et majestueux. Ils savent prendre la pose, et dieu merci la garde assez longtemps pour que je puisse courir en tout sens et trouver le meilleur angle. 
Choisir   Son   Chaton. Le   choix   d'un   chaton   de   race,   né   de   sujets   sélectionnés   par   son   éleveur   et   bien socialisé,   offre   l’assurance   de   répondre   à   des   critères   morphologiques   définis dans le standard de la race. Lorsque   c’est   possible,   une   visite   dans   le   lieu   où   le   chaton   est   né   et   a   commencé à   grandir   est   fortement   recommandée.   Cela   permet   de   mieux   connaitre   son environnement, les conditions de sa socialisation, et conforter son choix.
...Dieu a créé le chat pour permettre à l’homme de caresser une panthère... Léonor Fini
Le Maine Coon « Origines… » Voilà un chat bien particulier, il est intrigant n’est-ce pas? D’où vient son look sauvage, son regard profond et ténébreux? Un géant à l’allure de lynx, au corps puissant et musculeux qui sait faire preuve avec nous d’une gentillesse, d’une douceur à toute épreuve. Dans les livres et chez les érudits, on vous répondra que ce chat vient des contrées nord-américaines plus précisément de l’État du Maine et de sa région. Que pour la petite histoire il serait le fruit de l’union entre un chat sauvage et un raton laveur… Quelle drôle d’idée n’est-ce pas ? (Cela bien sûr est complètement impossible du point de vue génétique). D’une façon plus sérieuse, ce chat appelé aussi Shag du Maine (Shag voulant dire « touffu ») est la plus ancienne race naturelle nord-américaine. Différentes hypothèses plus rationnelles que celle du croisement avec le raton laveur ont été avancées pour expliquer l’origine de ce chat. Il y a celle des six chats angoras envoyés par Marie-Antoinette, qui se seraient métissés avec les chats locaux. Une autre fait appel au trafic maritime, auquel les riches familles du Maine, armateurs de luxueux bateaux se seraient livrées durant le XIXe siècle, et qui aurait pu ramener lors de nombreuses expéditions, différents chats qui se seraient mélangés aux chats indigènes, d’où descendrait le Maine coon. Il y a bien sûr l’hypothèse épigénétique, l’influence du climat hivernal de la Nouvelle-Angleterre et de la Norvège étant identique, cela aurait conduit une sélection naturelle qui aurait favorisé le développement d’un phénotype très proche, fourrure épaisse, pattes larges, etc. Ma préférence personnelle, va vers l’hypothèse qui fait appel aux chat des forêts norvégiennes. Ils seraient venus avec les drakkars de nos grands navigateurs Nord européens les vikings. Il est établi qu’ils ont touché les cotes nord- américaines plusieurs fois au cours du premier millénaire, ce qui explique donc cette grande ressemblance entre le Maine coon, le chat des forêts norvégiennes, le Sibérien et même le Turc de van.Seule bien sûr une étude génétique nous permettrait de connaître la véritable origine de ce chat. Chatterie de Chamajesté ©